Passez-lui dessus ! (ou le meilleur conseil sexe du monde)

Allons-y franchement, je sais que de toute façon, dans cet article et dans ceux qui vont suivre, je ne me ferais pas que des amis parce qu’il y aura des gens pour prendre ce que je dis au premier degrés et sans aucun recul.

Comme je me tue a le répéter dans chacun de mes articles, dans un couple il faut faire passer le respect avant tout. Je suis certainement le mec qui a le point de vue le plus libéral sur la gente féminine. Je trouve qu’une devrait basiquement pouvoir se comporter comme un mec sans qu’on vienne l’insulter de sal*pe.

Ce petit disclaimer passé, et comme je ne cesse jamais de le répéter, faire l’amour, c’est un simulacre d’un accouplement animal.
Comme tout bon simulacre, il doit être saint pour tous le monde et se faire en toute sécurité pour chacune des partie (et plus particulièrement pour la fille). Mais comme tous bon simulacre, il doit rappeler fortement la réalité. Dans notre cas, je pense que faire l’amour doit rappeler l’accouplement passionné, d’un accouplement animal.

Pour être clair, votre nana a envie que vous lui passiez dessus (enfin, que vous fassiez semblant, mais je vais pas le répéter a chaque fois !). L’espace d’un instant, elle sera votre petit sal*pe, qui a été très, très vilaine.

Alors bien sûr, pas question de faire des choses désagréable a sa partenaire, mais vous serez surpris de l’accueil positif que vous pourrez recevoir en etant un peu plus sauvage quand vous faites l’amour a votre jolie-belle (si ce n’est pas le cas, vous appliquez peut etre ces conseil avec un peu trop de zele ! Dans ce cas, molo ! ).

Cependant, je voudrais, en plein milieu de ce post, rendre hommage à tous ces mecs qui ont tués leur couple en étant trop mou au pieu. En ne voulant absolument que bien faire l’amour tendrement a leur petite princesse douce et fragile, il se sont bêtement auto-emasculé et fait fuir leur copine.
S’il vous plait, ne faite pas comme eux ! Rendez-vous service, le moment où vous ba*sez votre cherie est pratiquement le seul moment où vous pouvez lâcher un peu de testostérone en toute sécurité et où ça fera plaisir a quelqu’un ! Pourquoi vous en priver ?

Dans le cadre d’une partie de jambe en l’air (et uniquement dans ce cadre), ba*sez donc votre petite p*tasse avec ferveur et faites la jouir comme personne (vous trouverez plein de conseils/techniques sur ce blog, a vous de bien les appliquer).

Une condition sine qua non  pour faire jouir une femme et de lui montrer que vous êtes aux commandes, et qu’elle peut vous faire confiance pour se livrer à vous (physiquement). Si ce n’est pas encore le cas (et il n’y a rien de mal a cela), il est quand même temps de se mettre au boulot !

Voila pour quoi, sur belamant.fr on est pour :

  • Se documenter, lire des ouvrage sur le sexe, apprendre, appliquer, tester les conseil qu’on nous donne pour devenir chaque jour le meilleur amant de la femme
  • Un bonne fessée (pas trop fort quand même… conseil pour reconnaitre une bonne fessée : elle fait du bruit mais elle ne fait pas vraiment mal)
  • Le dirty-talk… t’aime ça hein ? Un article sur ça prochainement !
  • Lui faire comprendre quand on a envie d’elle, comprendre qu’elle aime se sentir désirée… mais comprendre que parfois, c’est vous qui devait vous faire désirer…
  • La séduction… push and pull, ça vous dit quelque chose ? ;-)

Prenez les rênes ! C’est pas toujours facile , mais le jeux en vaut la chandelle !

Comment tenir plus longtemps au lit

Tenir plus longtemps est l’une des principales choses que la grande majorité des hommes aimeraient améliorer a propose de leur performances au lit. Je pense que la cause de cette insatisfaction vient pour une part de l’importance peut-être un peu surévalué qu’on lui prête, ainsi que d’un manque de confiance générale.
Malgré cela, il reste que ne pas durer assez longtemps, et a fortiori être précoce sont des choses extrêmement douloureuses psychologiquement pour un homme.
Voici donc 3 moyens pour durer plus longtemps, et pour reprendre confiance en ses performances sexuelles et… durer encore plus longtemps !

1/ Pratiquer (et pratiquer bien ! )
Il n’y a pas de secret : c’est en forgeant que l’on devient forgeron… seulement, quand on se trouve trop rapide pendant l’acte, on a moins confiance en soi et donc plus de mal a trouver une partenaire… c’est un cercle vicieux.
Mais apparemment, puisque vous cherchez une solution pour durer plus longtemps, c’est que vous avez quand même l’occasion de pratiquer. La solution est donc de se décider a en parler avec votre partenaire (mais qu’est-ce que vous attendez ? si elle est trop bête pour comprendre votre problème elle n’en vaut pas le coup, ! ) ou a vous donner comme objectif que votre prochaine partenaire soit une partenaire de confiance, avec laquelle vous pourrez avoir une relation saine et équilibré, d’adulte à adulte, une partenaire qui ne fuit pas devant votre problème (et croyez-moi, il y a plein de nana qui ne s’arrête pas a ça, rentrez-vous ça dans la tête ! ). Faites en sorte que cet objectif soit désormais un des seuls critère de sélection. Vous allez trouver.

2/ Se concentrer sur le plaisir de l’autre
La meilleur façon de ne pas durer longtemps au lit et de se concentrer sur son problème, et d’essayer de se retenir. Souvent, ceux qui disent ne pas durer assez longtemps on presque tous le souvenir d’une fois où ils ont duré un peu plus longtemps que d’habitude, et quand on leur demande ce qui était différent dans cette expérience, il se trouve que cette fois là, ils étaient plus concentré sur ce qui se passait, sur ce que l’autre était en train de ressentir… étrange non ? ;-)
Essayer de réellement donner du plaisir a votre partenaire, essayer de vous demander VRAIMENT ce qu’elle ressent, vous vous rendrez souvent compte qu’en pensant quelques minutes de plus a votre partenaire et a son plaisir… vous avez aussi duré quelques minutes de plus.
Plus vous donnerez de plaisir, plus vous prendrez confiance, plus vous durerez longtemps. Dans un premier temps, il va donc aussi falloir apprendre a donner du plaisir à l’autre sans forcement durer plus longtemps…

3/ Apprendre a se servir de ses mains (et de sa langue)
Pour la majorité des nana, la façon la plus sur d’avoir un orgasme n’est pas de faire l’amour… mais de se faire faire un cunnilingus. Est-ce que vous savez comment faire ? Non ? Vilain garçon, précipitez-vous vite sur internet, ou sur les articles de ce blog qui traitent du sujet. La encore, avec un peu d’entrainement (et en restant a l’écoute de votre partenaire, sans hésiter a carrément lui demander parfois ce qui lui ferait plaisir), vous deviendrai vite un donneur d’orgasme hors pair. Une femme a qui vous donnerai des orgasme est une femme qui vous pardonnera (presque) tous vos problème d’ »endurance ».

En respectant ces trois points, vous vous améliorerez très très rapidement ! Allez hop, au boulot ! ;-)

La vérité sur l’ejaculation précoce

L’éjaculation précoce, ce fléau qui déstabilise et qui rend malheureux tant d’homme…

Vu la quantité d’hommes qui se considèrent éjaculateur précoce et qui recherche des solutions à ce problème sur internet, on en vient à se demander si tout ces hommes le sont vraiment, ou est-ce qu’ils ont juste peur de l’être ?

Au nombre des peurs qui agitent la psyché masculine et qui fait douter les hommes de leur virilité (souvent à tord), on pourrait établir un podium de ce genre :

  1. Peur de ne pas en avoir une assez grande (celle-là est très, très sur-évaluée -n’importe quelle nana vous le dira)
  2. Peur de ne pas durer assez longtemps au lit ( justifiée, bien que la plupart des mecs se fassent une fausse idée de ce que c’est que « durer longtemps »)
  3. Peur d’être trompé ou délaisse ( pas toujours justifié, c’est un sujet bien trop vaste pour cet article ! )

Aujourd’hui, nous allons, comme vous l’aurez surement deviné, parler de la peur n°2 : ne pas durer assez longtemps.

Parce qu’a mon sens beaucoup d’hommes fantasme beaucoup trop sur le « durer longtemps ».

Durer longtemps, oui, mais combien de temps ? Pour quoi faire ? Pour atteindre quel but ? Donner du plaisir à sa partenaire ou s’auto-satisfaire ?

Voici une petite réflexion sur l’éjaculation précoce qui, je l’espère changera votre point de vue, et peut-être vos peurs de celle-ci !

La première chose à savoir, c’est que dans la vrai vie, aucun mec ne dure aussi longtemps que votre acteur de film porno préféré.
Un mec qui « ramone » (désolé, mais là c’est le mot) sa partenaire pendant 2h34 avant d’éjaculer péniblement pour lui faire plaisir parce qu’elle demande gentiment en ouvrant grand la bouche, ça n’existe pas !

Non seulement ça n’existe pas, mais en plus si ça existait ça serait vraiment le meilleur moyen d’être un mauvais coup !
Je peux vous garantir qu’un coït interminable, ce n’est pas agréable pour une femme ! Toutes les bonnes choses ont une fin, et même les très très bonnes choses ont souvent une fin plutôt rapide.

Le mois dernier dans la magasine GQ, il y avait un supplément sexe plutôt bien foutu (« Les 100 choses a savoir sur le sexe quand on est un homme »). Il y a une statistique assez marante, c’est que 70% des femmes jouissent en 3 minutes.
Même si, comme le souligne l’auteure, ce résultat là est souvent obtenu à l’aide de la masturbation, ça veux quand même dire qu’en moyenne, une femme peut être aussi rapide qu’un homme. Arrêtez donc de complexer, et apprenez à vous servir de vos mains ! (ce sera le sujet d’un autre article)

« Les femmes jouissent d’abord par l’oreille », comme dirait Fabrice Luchini citant Marguerite Duras. Et si on arrêtait de penser comme des mecs, avec des durées minimales, des techniques, des façons de faire qui soit-disant nous amèneraient à donner un orgasme à notre chérie ?

La vérité, c’est que vous aurez beaucoup plus de chance de créer un moment de sexe mémorable dans la vie d’une femme en créant une situation magique après une soirée remarquable qu’en durant 15 minutes après des préliminaire passable et une soirée médiocre. Et vous le savez très bien.

Je ne suis pas en train de vous dire que durer un peu plus longtemps n’améliorera pas votre vie sexuelle… je suis en train de vous dire que ça ne devrait pas être la première de vos préoccupations, parce qu’ il y a des dizaines d’autres choses qu’on peut beaucoup plus facilement améliorer et qui sont beaucoup plus efficaces pour faire de nous un vrai bon coup. Voici une petit liste non exhaustive, dont la plupart des points feront l’objet d’articles prochainement :

  • savoir faire un vrai bon cuni
  • savoir se servir de ses mains
  • faire des choses intéressantes de sa vie (et les raconter de façon passionnante) pour avoir (au moins un peu) de charisme
  • savoir écouter (ce n’est pas un cliché !)
  • J’en passe et des meilleurs ! Durer plus longtemps ne devrait pas faire partie des premières chose à améliorer

Étonnamment, avec de la pratique et en arrêtant de vous occuper de votre « endurance »… il y a beaucoup de chance pour que, bizarrement, elle s’améliore très vite !

Encore un guide sur le Cunnilingus… (Partie 1/2 : Préliminaires)

Eh oui, encore un guide sur le cunnilingus… parce qu’on en écrira jamais trop ! (enfin si, mais bon, pour l’instant non)

La règle numéro un, à garder toujours, toujours à l’esprit, reste que chaque femme est différente. Retenez donc que malgré tous les conseils que l’on pourra vous donner (ici ou ailleurs), l’expérience, la pratique et surtout la curiosité jouent le premier rôle !
Toujours est-il que la lecture d’un guide sera toujours utile, même si vous pensez être un spécialiste en la matière…
Pourquoi ?
Parce que cela donne des pistes, des idées, des choses à essayer… bref, cela donne matière à s’améliorer.

Et c’est pour ça que je suis pour les guides.. même si vous n’êtes pas d’accord avec ceux que vous lisez, lisez-les (et pas seulement le mien) !
Parce qu’au lit, on est jamais arrivé et on peut toujours s’améliorer (c’est pour ça que c’est bon !)
Petite note si vous êtes déjà un expert : il y a certaines choses qui vont vous paraitre évidentes, mais cet article est destiné à tout le monde y compris les débutants, soyez compréhensifs ;-)

Trêve de blabla, passons dans le vif du sujet


Un point important quand on est fait un cuni à sa nana, c’est de ne pas griller les étapes. Avec les filles c’est toujours la même chose : si tu vas trop vite, t’es mort !
Allons-y donc tranquille, faisons-nous plaisir (en lui faisant plaisir), ça nous aidera à ne pas griller les étapes.
Seulement oui, parfois, c’est difficile de savoir où l’on va et de savoir si on va à la bonne vitesse, voici les conseils de belamant :

Etape 1 : L’échauffement (l’étape 2 sera l’objet d’un second article disponible très prochainement)

On ne commence pas impunément un cuni, comme ça, quand l’envie nous en prend.
Comme quand on fait du sport, on s’échauffe ! ^^
Scenario idéal : vous êtes avec votre jolie-belle, vous vous faites un câlin. Les choses s’emballent, vous l’embrassez joyeusement. Vous vous allongez l’un sur l’autre, et vous sentez la tension monter en vous.
Ce n’est pas le bon moment. Enfin, pas forcement.
Je vous épargnerait le sempiternelle refrain sur le fait que les femmes mettent plus de temps à « monter » (non pas que je ne suis pas d’accord, mais parce qu’on a dû vous le dire suffisamment pour que vous le sachiez maintenant).

Ce n’est pas le bon moment parce que vous avez envie d’être sûr que pour elle aussi la tension est suffisamment haute pour continuer. Et pour ça, vous aller continuer un peu votre câlin, quitte à la faire lambiner un peu.

Soyez à l’écoute, vous allez la sentir monter aussi ! Quand c’est le cas, passer a la vitesse supérieur mais restez dans le câlin (poussé), et faites vous plaisir : vous pouvez maintenant ploter madame comme bon vous semble.

Quand je vous dit d’être à l’écoute, en fait, ça peut paraitre compliqué mais ça ne l’est pas vraiment : une nana suffisamment excitée vous donnera des « indices » plutôt évidents de sa volonté de passer aux choses sérieuses :
- elle se déshabille
ou
- elle vous déshabille
ou
-elle vous dit qu’elle a envie de vous
A ce moment la, vous allez pouvoir aller plus loin. Mais, ne vous gênez pas pour vous faire désirez un peu aussi (c’est tellement bon d’inverser les rôle ! Un petit « Eh, doucement », c’est toujours aussi savoureux ;-) ).
A ce moment là (si vous ne l’avez pas déjà fait, pauvre bougre), vous pouvez glisser une (ou plusieurs) main(s) baladeuses (presque) partout où ça vous chante SAUF, comme vous l’aurez deviné, là où se trouve notre objectif final : son jolie petit con mignon tout plein (enfin ça, c’est ce qu’on espère).
Une fois que vous êtes sûrs et certains que vous pouvez passer à la suite… bah, passez à la suite !

Commencez donc par lui enlever le haut (eh oui, parfois il faut savoir faire les choses comme tous le monde). Attardez-y vous un peu, caressez la, embrassez-la… « savourez » son corps ! Mais n’oubliez pas d’être virile ! Ce n’est pas parce que vous allez lui faire un cuni que vous n’avez pas le droit d’être un peu masculin !

Attention je suis pas en train de vous dire d’être brutal ni de lui faire mal… comprenez juste que l’amour est un simulacre, nous ne sommes pas des animaux, nous simulons que nous en sommes.
Mais bref, ça serait un sujet pour un autre article.

En résumé, vous pouvez ploter et caresser à pleine main, fougueusement, mais doucement : c’est votre femelle (pour de faux hein, comme je viens de vous le dire).

J’espère quand même que vous aurez compris le principe : on va du haut vers le bas ! N’oubliez pas le ventre, le bas-ventre, l’aine, les cuisses. Inutile de sortir la langue ici, la chaleur de vos lèvres et de votre bouche fera l’affaire… effleurez-la avec, faites la frissonner ;-)

Vous avez compris le truc. Les vêtements s’enlèvent un par un, et on hésite pas à prendre un peu de temps sur les parties sensibles.

La deuxieme partie de ce guide se trouve dans notre livre Devenir son meilleur coup :

Faites l’amour comme vous jouez au billard !

Si je vous invite a jouer une partie de billard, comment allez vous jouer ?
C’est simple : vous aller vous appliquez, vous aller faire tout votre possible, vous voudrez vraiment gagner… mais ça ne vous empêchera pas de dormir si vous perdez ! Et ça ne vous empêchera pas non plus de devenir meilleur au bout de seulement quelques partie

C’est exactement avec cet état d’esprit que vous devriez aller au lit avec votre chérie !

Attendez…

Je ne suis pas en train de faire une métaphore grivoise en comparant une partie de jambe en l’air avec une partie de billard !

Ce qui m’intéresse, c’est votre état d’esprit. J’ai pris le billard, parce qu’on voit rarement un mec en train de se prendre la tête au billard comme si sa vie en dépendait.

Et je pense que c’est un point capital quand on veut devenir meilleur au lit : ne pas se prendre la tête… vouloir devenir meilleur, vouloir faire plaisir à l’autre mais ne pas se stresser inutilement.
Au lit, le stress est un monstre, c’est votre pire ennemi : il élimine toute possibilité d’orgasme pour madame, transforme un bon coup en éjaculateur précoce, bref, c’est vraiment la plaie.

Mettez vous a la place d’une nana qui vient de rencontrer un mec.

Premier rendez-vous (ou deuxième, ou troisième…) et les deux amants se retrouvent au lit. Monsieur stress, et au bout de seulement quelques allées-et-venus… c’est le drame (vous voyez ce que je veux dire, on l’a tous vécu).

Déjà vous aurez remarqué que le stress est à l’origine du problème, mais ce n’est même pas tout. A ce moment précis, il y a encore deux possibilité pour le mec :

  1. Se sentir minable, s’excuser, ne plus savoir ou se mettre, et donc construire du stress pour la prochaine fois et être sur que ça se reproduira.
  2. Faire confiance à l’intelligence de Madame, qui saura comprendre que ce n’est pas toujours facile d’être a la hauteur quand on est un homme face à une aussi belle femme qu’elle.

Si elle ne comprend pas, c’est qu’elle n’est pas très fine et/ou qu’elle ne lui correspond pas et/ou qu’elle n’en vaut pas la peine : dans ce cas, il pourra se considérer chanceux de s’être aperçu de son erreur aussi tôt (certains mettent plusieurs années avant de s’en apercevoir).

Monsieur respirera un grand coup, s’excusera un peu timidement une fois parce qu’il ne peut pas s’en empêcher et qu’il est trop fier pour laisser croire a sa partenaire que ça performance est habituelle.. mais se détendra très vite pour parler avec elle, plaisantera quelque peu, la prendra dans ses bras… elle oubliera vite ce qui vient de se passer (parce que pour elle aussi, il y a de fortes chances pour que ce ne soit pas la première fois que ça lui arrive !)
Mais où je veux en venir, me direz-vous ?
Ce que je veux dire, c’est qu’on a toujours le choix.

On a toujours le choix de respirer un grand coup, et de prendre la vie du bon coté. De se dire que c’est pas parce qu’on perd un coup qu’on a perdu la partie. Qu’on va s’améliorer, mais que pour s’améliorer, il faut d’abord prendre du plaisir et se détacher de son objectifs… comme quand on joue au billard !

Parce que même pour quelqu’un qui n’est pas (encore) une bête de sexe, il y a des tonnes de façon de le devenir… mais la voie royale, elle tient sur trois lignes :

Se détendre (parce qu’on ne joue pas sa vie au lit)
Apprendre (à se connaitre pour devenir plus endurant)
Connaitre (tout ce qu’il faut pour combler sa partenaire)

ça tombe bien, c’est tout ce dont parle ce blog ;-)